« Rendre heureux mes partenaires »

Meneur de jeu arrivé en provenance de Milan, Mantas KALNIETIS (31 ans, 1m96), joueur aux 174 matchs d’Euroleague, souhaite apporter à l’ASVEL Basket toute son expérience, pour aider le club à retrouver les sommets. 

 

 

Mantas, après la Lituanie, la Russie et l’Italie, tu as découvert la France. Quels sont tes premières impressions ? 

 

« C’est difficile de se faire un avis quand on est là depuis si peu de temps, mais je vois qu’au club,  l’organisation fait tout pour que cela se passe bien, que nous avons de nombreuses personnes pour nous aider, ce qui est très appréciable quand on arrive dans un nouveau pays. Pour être honnête, je ne connais pas grand chose du championnat de France, mais évidemment, l’ASVEL Basket est un nom qui est connu partout en Europe. Et je me souviens d’ailleurs d’avoir vu, petit, un match de l’ASVEL à Kaunas. » 

 

 

Tu as été recruté pour amener, notamment, ton énorme expérience du haut niveau européen…

 

« Oui, je suis conscient que le club attend beaucoup de moi à ce niveau. J’ai parlé de nombreuses fois avec Tony PARKER avant de signer mon contrat et il a beaucoup insisté sur cela,  qu’il souhaitait que j’amène ma connaissance du basket européen, que j’aide nos jeunes joueurs à atteindre le haut niveau. »

Quel genre de joueur es-tu sur le terrain, et en dehors ? 

 

« Je suis d’abord un meneur de jeu qui essaie de rendre heureux mes partenaires ! Si j’ai réussi à les rendre meilleurs sur le terrain, je suis content ! Et dans le vestiaire, aujourd’hui je suis assez silencieux car j’apprends encore à connaître mes coéquipiers, mais tu peux être sûr qu’avec le temps, je finis par beaucoup parler… » 

 

 

Un mot pour les fans de l’ASVEL Basket ? 

 

« Je ne suis pas le genre de gars qui promet des choses avant le début de la saison. Mais ce que je peux leur dire, c’est que chaque match est très important, que l’on aura besoin d’eux à chaque fois. Et que personnellement, je vais donner mon meilleur à chaque fois pour qu’ils aient une bonne image de moi, qu’ils voient que je suis quelqu’un sur qui l’on peut compter pour se donner à fond. »

Vous pourriez aussi aimer

Sur la ligne de départ

Comme l’équipe professionnelle, les Espoirs de LDLC ASVEL reprennent le championnat ce dimanche, par un déplacement à Monaco (14h). Tour d’horizon de l’effectif et des objectifs d’une saison « de transition »...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail