Allerik FREEMAN rejoint LDLC ASVEL !

L’arrière Américain s’est engagé avec LDLC ASVEL pour la saison prochaine et vient ainsi clore le recrutement du club sur les postes arrières. 

 

Agé de 25 ans, le combo-guard a partagé son cursus universitaire entre Baylor et North Carolina State (sélection dans la « All Academic Team) puis immédiatement pris la direction de l’Europe. Passé par la Hongrie (Alba Fehervar), c’est ensuite en Turquie qu’il a véritablement performé. Leader offensif de la formation de Bursaspor, il n’a jamais réalisé un match sous les 10 points (une pointe à 30 contre Anadolou Efes Istanbul) et en termina meilleur scoreur. 

 

Parti ensuite en Chine, il fît étalage de ses qualités offensives (25.5 points à 48.5% à trois points) mais ne put s’exprimer que durant quatre matchs, stoppé, comme l’ensemble du basket mondial, par la crise sanitaire. 

 

Joueur complet, adapté à l’Europe, Allerik dispose d’une palette offensive très variée, d’un shoot d’élite mais également d’un physique robuste qui sera assurément très utile pour LDLC ASVEL, aussi bien en Jeep® ÉLITE qu’en EuroLeague. 

François LAMY – Conseiller du Président : « Allerik fait partie des joueurs prêts à passer un cap et qui a souhaité consentir à des efforts financiers importants pour venir le passer chez nous. Son profil physique et technique complète parfaitement le back-court actuel et permet à chacun d’avoir un espace d’expression de ses qualités propres. C’est un shooteur d’élite qui a déjà fait la preuve que son jeu s’adaptait bien aux réalités du basket européen. Il clôt le recrutement sur les postes 1 et 2 et propose une garantie au scoring qui sera bien utile, mais également d’une aisance sur pick-and-roll afin de faire briller une raquette bien armée. Il rejoint le club avec la volonté non seulement de s’affirmer au plus haut niveau, mais également de gagner des titres. Son profil de joueur et de carrière permet une belle homogénéité sur les postes arrières. »

Vous pourriez aussi aimer

Rageant !

LDLC ASVEL n'a pas réussi à doubler la mise face à l'Olympiakos, battu après prolongation (93-101) à l’Astroballe.   Des efforts collectifs incroyables malheureusement vains… Les Villeurbannais ont payé cher...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail